Le Grand Jour

« Le Grand Jour », c’est le jour de l’enterrement de la mère de famille. L’action débute lors de la cérémonie dans la maison de la défunte, au retour de la mise en terre, dans la cuisine. Les frères et sœurs s’y rassemblent, ne font parfois que passer, les langues se délient, les comptes se règlent. La douleur est dissimulée derrière la rancœur. Les conflits familiaux non réglés explosent, cette fratrie qui a grandi tant bien que mal avec une mère déséquilibrée n’arrive pas à être ensemble. Les rapports sont violents, à vif. On apprend des secrets de famille. On voit des flashbacks d’épisodes de l’enfance des frères et sœurs, il y a des ellipses, on avance dans le règlement des comptes et au fur et à mesure que la journée avance, que les invités s’en vont – comme l’oncle général vendeur d’armes et la tante bonne sœur – ne restent que les enfants et leurs conjoints, qui finalement s’aiment, se ressemblent. Cette journée d’enterrement leur permet d’enterrer leurs rancœurs. 

Loin de tomber dans le réalisme, tout sera dessiné dans les corps et l’humour permettra de déjouer la tragédie. Balai familial, valse des névroses, Le Grand Jour va puiser dans les relations archétypales, comme un rite de passage, une journée dont on ressort changé.

Le spectacle concourt dans le cadre du Prix du Théâtre 13 et fait partie des six projets finalistes. Il sera présenté les 7 et 8 juin prochains au Théâtre 13 Bibliothèque.
→ page spectacle / Théâtre 13

Survivaliste

Frédérique co-écrit avec Hamideh Doustdar son premier scénario de court métrage, « Survivaliste ». Actuellement en recherche de soutiens, elles vont également le co-réaliser et espèrent pouvoir tourner d’ici fin 2022.